Existenzminimum-Rationalmaximum est un travail de recherche et de projet réalisé dans le cadre du diplôme d'architecte de Gabrielle Blättler Durisch réalisé à l'Institut d'architecture de l'Université de Genève en 1999.Ce travail porte sur l'immeuble de 1930 de l'architecte genevois Frederic Mezger sis au 28 route des Franchises à Genève.

 

Il s'agit d'un travail unique dans la mesure où les plans étaient inexistants en 1999 ont été totalment refaits avec des relvés sur place et numérisés sur Autocad. D'autre part il n'existait aucune étude historique sur l'architecte, et toutes les ressources de recherches ont été utilisées, des recherches historiques dans des archives diverses, ainsi que des rencontres avec la famille de l'architecte, afin de pouvoir retracer la vie de l'architecte et faire l'hypothèse du parcours du projet de Mezger à cette époque.

Depuis 1999 Gabrielle Blättler Durisch a été invitée par l'Institut d'Architecture de Genève, par la fondation Braillard, par les Monuments et sites de Genève et par le parti Socialiste pour présenter son travail et partager ses recherches sur cet objet unique et insolite à Genève. 

 

Suite à cette étude, le bâtiment de Mezger a suscité beaucoup d'intérêts de la part d'architectes et d'artistes de la région.

De nombreux projets ont été élaborés par des coopératives d'habitation, des artistes et des architectes pour tenter de sauvegarder le bâtiment Mezger.